Langue
Login

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Conférence des Nations Unies sur l’eau : l’ONU adopte un Programme d’action pour l’eau afin de garantir son accès à tous

samedi 25 mars 2023
Vu 1038 fois

La Conférence des Nations Unies sur l’eau s’est achevée ce vendredi, après trois jours de débats, par l’adoption d’un Programme d’action pour l’eau dans lequel les Etats membres s’engagent à accélérer les progrès vers l’objectif visant à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et à assurer une gestion durable des ressources en eau.

Voici la déclaration du Secrétaire Général de l’ONU

Monsieur le président,

Excellence,

Chers collègues,

Chers amis

Je remercie sincèrement les pays bas et le Tadjikistan d’avoir co-organisé cette conférence, une conférence charnière, à mi-parcours de la décennie d’action pour l’eau. Je remercie également le président de l’assemblée générale, ainsi que les représentants des gouvernements à tous les niveaux, qui ont participé, je remercie aussi les scientifiques, le monde universitaire, les peuples autochtones, l es groupes de la société civile, les membres du secteur privé et les jeunes qui se sont joint à nous. Ensemble, votre vision ambitieuse et votre attachement à l’action et à la transformation nous propulse vers un avenir durable, équitable, inclusif, et sur le plan hydrique, pour les peuples et la planète.

Cette conférence a dévoilé une vérité centrale : en tant que bien commun mondial, le plus précieux pour l’humanité, l’eau nous unit tous et toutes.  Cela coule à travers différents défis mondiaux, l’eau c’est la sante, l’assainissement, l’hygiène, la prévention des maladies, l’eau c’est la paix, l’eau c’est le développement durable, c’est la lutte contre la pauvreté, c’est le fonctionnement des systèmes alimentaires, c’est la création d’emploi et de prospérité. L’eau, ce sont les droits humains et l’égalité de genres. C’est pourquoi l’eau doit se trouver au cœur des entreprise politiques mondiales. Tous les espoirs de l’humanité pour l’avenir, dépendent d’une manière ou d’une autre, de la création d’un nouveau cadre fondé sur la science, afin de donner corps au programme d’action pour l’eau. Ces espoirs dépendent de la réalisation des engagements inclusifs axés sur l’action, et changeurs de donnes, formulés par les états membres lors de cette conférence. Cela signifie de renforcer la place de l’eau en tant que droit humain fondamental. Cela signifie de réduire les pressions exercées sur le système hydraulique et de garantir des décisions et des politiques intelligentes. Cela signifie de mettre au point des systèmes alternatifs nouveaux, afin de réduire l’utilisation non durable de l’eau dans la production alimentaire et l’agriculture ; cela signifie de mettre au point et de mettre en œuvre un nouveau système hydrique mondial afin d’orienter les plans et priorités d’ici à 2030. Cela signifie d’intégrer une approche réunissant eau, écosystème et climat afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cela inclut aussi de mettre au point des infrastructures, des stations d’épuration des eaux usées résilientes, et de garantir à chacun le droit d’être protégé grâce à des systèmes d’alerte rapide contre les catastrophe d’ici 2027. Cela signifie de continuer de combattre pour la justice climatique, et pour la santé afin de réduire le réchauffement climatique et de le limiter à 1,5 degré Celsius. Cela signifie d’accélérer considérablement la mobilisation des ressources et des financements, dans la capacité des pays à atteindre l’ODD6. Différentes mesures de suivi sont en cours d’examen notamment la nomination tel que recommandé, d’un envoyé spécial pour l’eau afin de mettre au premier plan l’importance de l’eau en vue du sommet sur les ODD en septembre et du sommet pour l’avenir en 2024.

J’attends avec intérêt d’examiner notre progrès lors des réunions de haut niveau en juillet et je peux vous assurer le soutien du système des nations unies à toutes les étapes.

Il ne peut y avoir de développement durable sans eau. A l’heure ou cette conférence historique touche à sa fin, réaffirmons notre engagement au service de notre avenir commun. Prenons à présent de nouvelles mesures pour bâtir un avenir ou l’eau sera garantie pour tous. Une fois de plus, je remercie les pays bas, le Tadjikistan ainsi que le président de l’Assemblée Générale, pour leur leadership.

Vous avez rassemblé le monde afin de résoudre le défi de l’eau et de renforcer la collaboration internationale autour de cette ressource vitale, et je remercie toutes celles et tous ceux qui ont abreuvé cette conférence de leurs idées, et contribué à l’élaboration d’un programme d’actions pour l’eau.

Maintenant, c’est le moment d’agir

Search